-
Vies antérieures
Mémoires d'enfance

Chrystel Rieder

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

Nathan

Il s’agit là de ma toute première expérience concernant les vies antérieures. À cette époque, je proposais des soins d’énergie-magnétisme.

Replongeons ensemble dans cette histoire…


Un jour, je reçois Nathan, un monsieur qui a beaucoup de problèmes de dos. Je ne connais rien de sa vie, à part qu’il a des problèmes de dos.

Environ vingt minutes après le début du soin, alors que je travaille sur ses cinquième et sixième lombaires, j’ai ce que l’on peut appeler un déplacement de conscience : le décor se met à changer… Abasourdie, je regarde autour de moi et prends conscience que je me trouve dans une autre époque ! Ma conscience s’est connectée à une vie antérieure de Nathan.

En regardant autour de moi, je me trouve dans un jardin, au milieu d’une sorte de fête ou de pique-nique. Il y a plusieurs personnes alentour qui prennent l’apéro. Je peux non seulement voir la scène, mais également entendre ce que les gens se disent. Je connais même le lieu (la France) et l’époque (1815).


Je vois devant moi deux personnes qui discutent : un homme et une femme. La dame me dit que le monsieur en face d’elle est son frère, avec qui elle est très fusionnelle, et qu’il va partir à la guerre. À ce moment, je sais au fond de moi qu’il n’en reviendra jamais, et qu’elle se suicidera par la suite car elle ne parviendra pas à surmonter ce deuil et cette séparation… La femme ajoute que dans mon époque d’aujourd’hui, cet homme est Nathan et qu’elle est son épouse. De la même manière que je sais que l’homme va mourir à la guerre, je sais également qu’il va déclencher post mortem une culpabilité tenace due au décès de sa sœur.


Une fois la vision dissipée, je reste un moment perplexe… Puis je prends mon courage à deux mains et demande timidement à mon patient s’il est ouvert à la théorie de la réincarnation.

Il me répond qu’il n’y croit pas vraiment, mais, intrigué par ma question, il me demande si j’ai vu quelque chose. Je lui réponds que oui, j’ai vu des scènes d’une autre époque, des scènes très claires même, mais que je suis un peu perdue parce que je ne comprends pas trop (après tout, c’est la première fois que je plonge dans une vie passée !). Pourtant, j’ai reçu fluidement les informations de quoi, de qui, de comment et de où (j’avoue que cela a été un super déplacement de conscience !). J’ai en outre reçu, en même temps, le « mode d’emploi » de comment traiter cette mémoire. Je suis en réalité comme un enfant qui reçoit un magnifique cadeau, et qui ne sait pas comment réagir. Mais je ne m’étends pas sur le sujet parce que je ne veux pas le déranger, étant donné qu’il ne croit pas à la réincarnation…

Puisqu’il insiste pour entendre ma vision, je finis par la lui exposer.

Sitôt mon récit terminé, Nathan se dresse sur la table et me demande si je connais son épouse. Je lui réponds que non. (À vrai dire, je ne connais même pas son nom de famille. Et je ne pose aucune question pendant les soins. Je ne peux donc pas savoir qui est sa femme.) Il est sidéré, me disant qu’en lui racontant ma vision, je viens de dépeindre sa situation à la maison.

Il me révèle alors que le climat est très lourd chez lui et qu’il a envisagé à plusieurs reprises de quitter sa épouse, mais qu’il ne l’a jamais fait parce qu’à chaque fois, celle-ci menace de se suicider… Nathan est affligé. Il n’est pas heureux à la maison mais ne peut pas s’en aller, car il ne veut pas porter la mort de sa femme sur ses épaules. Nous parlons longuement de tout cela, ce qui l’aide à prendre conscience de certaines choses.


Le temps passe et je ne revois pas Nathan pendant un assez long moment…


Huit mois plus tard, il reprend rendez-vous et me confie qu’il a finalement pris la décision de divorcer pour de bon et que la procédure est entamée. Quelque peu inquiète, je lui demande alors d’une petite voix si sa femme a mis ses menaces à exécution. Il me répond que non, elle ne s’est pas suicidée, mais qu’elle s’est prise en mains en suivant des thérapies dans le but de comprendre ses blocages. Elle va de mieux en mieux, même s’il reste encore des problématiques.


Quelques années plus tard, une patiente vient me voir. À l’issue de sa séance, elle m’indique qu’elle connaît Nathan (qui lui a justement donné mon adresse). Elle m’informe du fait que Nathan et son épouse se sont remariés, et qu’ils sont désormais tous les deux épanouis. Nathan a beaucoup repris confiance en lui, et sa femme a appris à guérir de ses tendances à vouloir manipuler et contrôler l’autre par le chantage. Cela me fait plaisir de savoir qu’ils ont redonné une chance à leur couple en le fondant sur des bases beaucoup plus solides, sans menaces ni culpabilité. À mon avis, le premier mariage était conditionné par la mémoire de la vie passée, c’est-à-dire le plaisir de revoir son frère ou sa sœur, qui les avait amenés à tomber amoureux. Mais avec le traitement et les prises de conscience, ils ont pu redémarrer sur de nouveaux fondements. En prenant conscience de ce bagage qu’ils transportaient, les deux ont réussi à lâcher prise de leurs passés et à franchir le pas de vivre leurs nouvelles vies sans s’encombrer de leurs fardeaux.


En résumé, Nathan et son épouse ont tous les deux été confrontés à une situation similaire dans cette vie actuelle (le divorce), mais contrairement à la vie antérieure, ils ont décidé de surmonter cette situation de séparation pour ne pas en rester prisonniers, et de s’ouvrir à autre chose. C’est seulement grâce à cette prise en main qu’ils ont pu trouver l’harmonie.

La vie nous confronte encore et encore aux mêmes choix, existence après existence, jusqu’à ce que nous prenions enfin la bonne décision pour notre évolution. Nathan et son épouse ont su saisir leur chance.


« Pour le croyant, aucune preuve n’est nécessaire
et pour le sceptique, aucune n’est suffisante. »
Don Ignace De Loyola