-
Vies antérieures
Mémoires d'enfance

Chrystel Rieder

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

Mon parcours

Je suis née immergée dans le monde spirituel, et depuis mon plus jeune âge, je vis des expériences considérées comme « pas tout à fait normales ».

J’ai grandi immergée dans le monde spirituel, élevée par ma grand-mère qui pratiquait les prières guérisseuses et les secrets, et qui me prenait de temps à autre avec elle pour ses séances, alors que je n’étais encore qu’une enfant. J’ai pourtant toujours cultivé un côté très cartésien. C’est pour cette raison que j’ai besoin d’allier le mystique au rationnel, afin d’identifier en toute logique le conflit intérieur que le patient vit, de manière à proposer un soin encore plus complet et lucide.


Mes premières expériences se sont produites lorsque j'ai commencé mon école primaire. À peine arrivée en classe et sitôt assise sur ma chaise, mon corps devenait lourd et je sentais mon énergie sortir de mon corps, se lever au-dessus de la classe que je voyais alors un peu d'en-haut... Cela était assez amusant, et je pensais que c'était normal, que cela arrivait à tout le monde. Je me rappelle encore de l'enseignante qui me disait : « Chrystel, copie ce que est écrit sur le tableau ! ». Je lui répondais alors : « Non, je n'ai pas envie de voler... ». En effet, je tenais fort la chaise à ces moments-là, et n'avais donc pas de main disponible pour copier !

Vers l'âge de 6 - 7 ans également, j'ai vu pour la première fois des défunts, ce qui m'a fait terriblement peur à l'époque, d'autant plus qu'en ces temps, les défunts étaient considérés comme des âmes errantes, voire nuisibles.

Ensuite, entre 13 et 28 ans, j'avais des visions assez précises du futur. J'ai toutefois fini par réussir à les bloquer, car très souvent il s'agissait de prédictions douloureuses.

Par la suite, j'ai commencé à ressentir la douleur des gens dans mon propre corps. Cela a été une période très difficile, car j'allais souvent consulter les médecins pour des douleurs qui ne m'appartenaient pas… Ils ne trouvaient donc rien.

Je ne voulais pas travailler dans le domaine spirituel, d'une part parce que je doutais sans doute de moi, mais aussi parce que je doutais de tout cela. Bien sûr, j'avais eu beaucoup d'expériences de sorties de mon corps, de rêves prémonitoires, de visions, etc., mais mon cartésianisme était plus fort.

Un jour, à mon ancien cabinet d'esthétique, pendant un soin de Cellu M6, j'ai touché le genou d'une patiente. La séance d'après, elle m'a demandé si j'étais consciente que j'avais du magnétisme dans mes mains. Je lui ai dit que j'étais ouverte à tout cela, mais que cela n'était pas pour moi, car je pensais que c'était une énorme responsabilité d'embrasser ce chemin-là, étant donné que les thérapeutes sont constamment en contact avec des personnes présentant toutes sortes de maladies et malaises, mais aussi que ces patients leur font confiance et qu'ils doivent par conséquent être très, très vigilants sur les mots qu'ils utilisent, et très conscients également de l'impact sur les vies de leurs patients... J'ai ajouté que je ne me voyais pas devenir sérieuse alors que j'aime tant rire !...
Nous avons alors fait quelques petits traitements suivis. Suite de quoi, à ses dires, la douleur avait complètement disparu.

Après les différents événements et situations étranges qui se sont présentés à moi, j'ai fini par embrasser mon destin et m'adonner avec passion aux séances de thérapies énergétiques, en commençant par des séances de magnétisme.
J'ai eu la chance de trouver une manière de faire mes séances qui n'empêche pas des pointes d'humour par moments, afin de détendre l'atmosphère, mais tout en maintenant un côté extrêmement sérieux et concentré le reste du temps.

Par la suite, durant une séance de soins énergétiques, je me suis retrouvée propulsée dans une autre époque. J'ai immédiatement compris qu'il s'agissait d'une vie antérieure. J'ai alors demandé à mon patient si ce que je voyais correspondait à son vécu ou à son problème, et, aussi étonnant que cela puisse paraître, ma vision correspondait effectivement exactement à ce qu'il vivait dans sa vie privée.
Plus loin dans ce fascicule, dans les exemples de cas traités, vous trouverez le récit détaillé de cet épisode.

C'est ainsi que petit à petit, je me suis spécialisée en développant ma propre technique de lecture et de guérison des vies antérieures.
Mes visions peuvent se dérouler de trois manières, selon ce que l'âme du patient a envie de me montrer ou pas : la fusion, l'observation (en tant que spectatrice) et l'immersion.
La manière la plus fascinante est celle de l'immersion totale : je deviens la personne dans cette autre époque, je ressens, je vois et j'entends ce qui se passe là-bas, y compris la température du lieu, parfois même la pensé des gens autour, la date, le pays, et même la ville (plus rare), ou alors la région où l'histoire se déroule. En fait, toutes les informations sont à disposition, il suffit d'utiliser tous ses sens pour pouvoir les percevoir.
L'immersion est de loin ma manière préférée de visiter les vies passées, car ma conscience se trouve aux deux endroits en même temps, et cela me fascine à chaque fois, comme si c'était la première fois.
Au fur et à mesure que je récolte toutes ces informations, je les transmets aux patients.

Il m'était arrivé par exemple, grâce à une vision, de décrire à un patient son lien de parenté avec une célébrité du 19e siècle. Je connaissais vaguement le nom de cette célébrité, mais je ne savais pas en quelle année elle avait vécu, et encore moins dans quelle région...
Toutefois, ces informations parlaient au patient, car la célébrité en question était connue dans le domaine de la musique, discipline pour laquelle le patient avait une affection toute particulière, et dans ce cas-là, le patient avait également une affection tout aussi marquée pour la région indiquée (souvenirs de la vie passée).
Une fois la séance terminée, j'ai décidé de vérifier ces informations sur internet. En effet, les détails que j'avais perçus durant la vision étaient tellement précis que j'avais peur d'avoir raconté n'importe quoi historiquement parlant... Toutefois, à ma grande stupéfaction, j'ai constaté que la date que j'avais transmise à mon patient était tout à fait exacte par rapport au vécu de la célébrité en question, ainsi que la région que je lui avais indiquée.

Au fil des années, j'ai pu remarquer qu'environ 90% de mes patients constataient des changements dans leurs vies actuelles, même si ceux-ci prenaient parfois un peu de temps pour apparaître.

J'ai toujours été passionnée par l'inexplicable et par l'influence des mémoires du passé dans le présent, ainsi que par la réincarnation. Toutefois, durant mon enfance, je n'ai jamais lu de livres ou suivi de cours sur ce sujet. Tout ceci était naturel pour moi, et lorsque j'ai eu ma première vision, je n'ai éprouvé aucune difficulté à savoir comment la gérer. Par la suite, les visions et le « mode d'emploi » de la guérison me venaient spontanément, sans avoir besoin d'étudier ce sujet.
Je n'ai toutefois jamais considéré que j'avais un don. Je me considère plutôt comme une aventurière ou une découvreuse dans des dimensions peu connues.

Mes méthodes se fondent sur la conviction que mes patients sont de la plus haute importance. Je m'applique à rechercher dans leur âme, leur conscience, leur inconscient, leur corps physique, énergétique et mental, la source de leurs malaises afin de leur permettre de s'en libérer d'une manière adaptée aux besoins et aux vécus de chacun. Toute information inconsciente reçue est bonne à prendre, pour autant que cela puisse aider à la guérison du patient.

Mon travail est ma passion.

On ne peut pas tout guérir malheureusement, mais on peut toujours trouver des outils qui rendent nos douleurs un peu plus supportables et nos échecs personnels un peu plus acceptables.


Une grande partie de mon activité provient d'une clientèle régulière et ma réputation se fait le plus souvent de bouche à oreille.


« Chacun doit être respecté dans sa personne et nul ne doit être idolâtré. »
Albert Einstein